Category
FRA
About This Project

Des siècles de savoir faire Jingdezhen.

Surnommée la capitale de la porcelaine, Jingdezhen survit aujourd’hui sur les vestiges d’une industrie qui n’a pas pris le virage technologique des années 90.

En 1995, 95% des usines de porcelaine de Jingdezhen font faillite, 25 usines d’état ferment leurs portes et 70’000 personnes se retrouvent au chômage. La concurrence privée d’autres régions côtières qui ont su développer des techniques modernes de production, a mis à mal l’industrie de cette capitale millénaire de la porcelaine. L’industrie de Jingdezhen a pourtant toujours réussi à sortir la tête de l’eau à travers les siècles et les crises successives que la ville a rencontrées. Aujourd’hui, les usines ont été réinvesties et redistribuées en parcelles à des entrepreneurs privés qui tentent de survivre face à la concurrence mondiale, grâce notamment à la redécouverte du savoir-faire et des motifs ancestraux abolis durant la révolution culturelle. Nous avons eu la chance de rencontrer Madame Jheng un des rares maîtres féminins de céramique. Ces peintures sur porcelaine traditionnelles sont aujourd’hui internationalement reconnues et mises en vente dans de grandes maisons de vente aux enchères. Madame Jheng et son époux partagent un goût pointu pour l’art traditionnel chinois et sont tous deux relativement critiques face à la modernité à la chinoise. Ils tentent ensemble, en formant des apprentis, de perpétuer les traditions qui ont fait de leur ville la capitale mondiale de la porcelaine pendant presque deux millénaires.